Gifodance

Dispositif scénique interactif favorisant l'expression corporelle dans un contexte festif : plus tu danses, plus ça avance.

Le gif est un élément de langage universel, une narration compressée, un clin d'oeil qui capte l'attention, une ponctuation légère et hypnotique. Emblématique de l'usage des réseaux sociaux il est une forme d'expression de la communauté du web massivement utilisée. Souvent appliqué au registre de l'humour et de la dérision, il synthétise une émotion à force de références décontextualisées.

Alors que ce format s'érige au rang de forme d'expression artistique et s'invite dans les galeries, Gifodance propose de le placer au coeur d'un espace social. La foule présente se situe au sein du dispositif qui consiste à indexer l'expressivité du gif à l'expression corporelle des spectateurs. En effet, la rapidité de l'image et du son dépendent de l'agitation de cette foule : plus tu danses, plus ça avance. Il est nécessaire d'utiliser son corps pour faire figurer le contexte de danse illustré par le gif et chacun est alors physiquement en coïncidence avec cette illustration. La collectivité présente éprouve ainsi physiquement ce que véhicule l'image et partage cette émotion dans un lieu tangible loin de la virualité des microcommunications dans lesquel le gif est souvent utilisé.

Réalisé en partenariat avec les Moutons Electriques pour la scène 3ème Oeil du festival Chauffer dans la noirceur 2016.

Crédits
Conception : François Salmon
Réalisation : Clémence Reliat, François Salmon